Lauréats 2006

Trophée de l’insertion professionnelle

TH Conseil – Francheville (69)

Recherchant, il y a quelques années, des entreprises partenaires d’un tournoi sportif, Guy Tisserant découvre qu’elles souhaitent recruter du personnel handicapé mais ne savent comment s’y prendre. Il quitte alors son poste de cadre supérieur dans l’informatique pour créer TH Conseil, un cabinet spécialisé dans le handicap.

Handicapé lui-même, il connaît aussi le monde de l’entreprise, du management et de la conduite de projets depuis plusieurs années. TH Conseil propose aux entreprises et aux collectivités, une démarche globale qui s’adapte au cas par cas : étude de l’existant, conseils, formation en ressources humaines pour le recrutement et l’accueil des personnes en situation de handicap, aménagements, organisation,… “Notre objectif est d’aider les entreprises à améliorer leur connaissance de l’emploi des travailleurs handicapés afin qu’elles deviennent autonomes”.

Jeune TPE de quatre salariés, TH Conseil compte la BNP, SFR, Casino parmi ses clients. En moins d’un an, l’entreprise a placé neuf personnes handicapées qui, sans elle, seraient peut-être toujours sans travail…

Trophée de l’accessibilité d’une Ville

Ville de Metz (57)

Recruté en 1995 par la Mairie comme conseiller technique chargé du handicap, Dominique Trabucco devient chef du nouveau service “Mission Handicap” de la Ville de Metz (57) en 2001. La Mission Handicap agit de manière transversale, apportant des réponses dans tous les domaines de la vie quotidienne : logements, espaces verts, voirie, transports, infrastructures sportives, lieux de culte… pour construire la ville de demain, accessible à tous.

La “Mission Handicap” organise aussi des sessions de formation, comme la mise en situation de handicap visuel des professionnels qui ont conçu l’aménagement d’une rue, leur permettant ainsi de comprendre et de trouver une solution aux difficultés des non voyants.

Enfin, la mission informe les citoyens pour mieux les sensibiliser au handicap, à la différence. De nombreux évènements se dérouleront à Metz dans le cadre d’une “semaine de sensibilisation à la différence” en avril 2006 : défilé de mode par des personnes différentes, spectacle dans des écoles spécialisées, auquel assisteront 70 classes “ordinaires”, un restaurateur fera re-découvrir des saveurs dans le noir, etc… Une semaine où les notions d’échange et de partage seront omniprésentes.

Trophée du Droit à l’école et à la culture

Lycée Collège à l’Hôpital et à Domicile (LCHD) – Grenoble (38)

A la suite d’un accident survenu à sa fille, Laurence Thabaret découvre que tous les élèves en situation de handicap ne sont pas égaux devant l’école. Les élèves du premier degré bénéficient d’une prise en charge scolaire organisée, mais celle des adolescents n’est pas adaptée à leurs besoins.

L’académie de Grenoble la charge alors de mettre en place un dispositif original à l’hôpital et à domicile, permettant aux jeunes de poursuivre leur scolarité grâce à une prise en charge individualisée. La scolarisation se distingue par des innovations technologiques et pédagogiques.

L’adolescent est accompagné, ses demandes les plus complexes sont prises en compte, de l’hôpital au collège-lycée, en passant par des cours en téléconférence. Une “classe passerelle”, installée dans un établissement ordinaire, permet le retour progressif dans l’établissement scolaire.

L’enseignement adapté au niveau et au projet professionnel des adolescents suit un emploi du temps précis. Le LCHD garde le contact avec l’établissement scolaire qui reçoit bulletins et livrets scolaires. Les élèves se présentent à leurs examens. La synergie exceptionnelle entre l’Education Nationale, les équipes médicales et les acteurs sociaux, donne à ces adolescents, handicapés par des pathologies lourdes, une réelle chance de réussite scolaire et culturelle.

Trophée de l’accessibilité du service public

Caisse d’Allocations Familliales (CAF) de Vendée – La Roche-sur-Yon (85)

Soucieux de déployer tous les moyens nécessaires pour adapter l’accueil et les services de la CAF de Vendée, aux personnes en situation de handicap, Claude Chevalier constitue, en 2003, un groupe de travail pour piloter cette démarche. Avec pour objectifs, une offre aussi globale que possible et un accueil qui ne stigmatise pas.

La mise en œuvre démarre en 2004 par des actions concrètes : accessibilité aux bâtiments avec une rampe d’accès, mise à disposition de guides en braille ou gros caractères pour les déficients visuels, réalisation d’une cartographie du handicap en Vendée. Pour les malentendants, un bureau est équipé d’un inductophone et un agent a été formé au langage des signes.

Un visiocaf installé sur 2 sites, permet aux personnes dans l’incapacité de se déplacer, d’entrer en contact visuel avec un agent ; un système utile aussi pour les malentendants car ils peuvent communiquer en langage des signes. Pour atteindre ses objectifs, le groupe de travail s’est appuyé sur les associations spécialisées et a engagé une collaboration étroite avec les institutions locales.

Trophée de la réalisation européenne

Cooperative Sociale Il Nodo et Cooperative Sociale Tangram – Follonica (Italie)

En Italie, les coopératives sociales emploient au moins 30 % de personnes en difficulté (personnes en situation de handicap, mères célibataires, chômeurs de longue durée, toxicomanes…) à qui elles offrent une chance de réinsertion professionnelle. La coopérative Il Nodo, fondée par Daniele Bocci, emploie aujourd’hui 51 personnes, dans plusieurs activités : fabrication de câbles, recyclage etc…

En 2005, l’équipe d’Il Nodo remporte un appel d’offres lancé par la mairie de Follonica concernant l’aménagement d’une plage accessible aux personnes handicapées. Un défi à relever, selon Daniele, “pour développer un nouveau projet et promouvoir une activité accessible aux touristes et aux travailleurs handicapés”.

La “Spaggia Attrezata” sort du sable à l’été 2005. Tous les équipements sont accessibles (rampes, chaises longues spécifiques, bar accessible aux fauteuils roulants etc.) et les employés (employé de plage, maître-nageur etc.) sont des personnes handicapées qui ont reçu une formation spécifique. Le dispositif a été soutenu par une aide du Fonds Social Européen. En septembre 2005, pour gérer la plage, Daniele Bocci a fondé une nouvelle coopérative sociale : la Tangram.